Radiant catalytique : un séchage infrarouge innovant

puce-14NOUS CONTACTER

Radiant catalytique : principe et applications de la combustion catalytique

V

ous êtes intéressé par le radiant catalytique, un dispositif de chauffage qui utilise la catalyse hétérogène pour produire de la chaleur par rayonnement électromagnétique. Mais qu’est-ce que la catalyse hétérogène et comment fonctionne-t-elle ? Voici quelques explications.

La catalyse hétérogène (ou catalyse de contact) est un procédé qui vise à réaliser une transformation de réactifs liquides ou, le plus souvent, gazeux, en employant un catalyseur solide. Le processus chimique se déroule à l’interface solide-fluide, grâce à une adsorption des réactifs à la surface du solide.
Cette absorption met en jeu des sites spécifiques, capables de contracter avec les réactifs des liaisons chimiques plus ou moins fortes. Les espèces absorbées ainsi formées conduisent, si le catalyseur est bien choisi, à la réaction désirée (principe de Sabatier). L’insaturation des atomes ou des ions superficiels du solide joue donc un rôle fondamental.

Un catalyseur est un solide qui a la propriété d’accélérer, parfois des millions de fois, la vitesse d’une transformation chimique thermodynamiquement possible. Ce facteur multiplicatif décuple son activité. Les composés initiaux et les produits de la réaction constituent une phase gazeuse ou liquide, et le catalyseur solide se retrouve en principe inaltéré à la fin de la réaction. Si le système réactionnel peut évoluer suivant plusieurs voies thermodynamiquement permises, le catalyseur accélère sélectivement l’une de ces voies. Il a donc un effet d’orientation sur l’évolution du système. On parle de sélectivité.
Comme il ne figure pas dans l’équation stœchiométrique de la réaction qu’il accélère, il ne peut modifier ses caractéristiques thermodynamiques, notamment sa variation d’enthalpie libre standard. Il ne change donc pas la position des équilibres qu’il aide à réaliser.

Le radiant catalytique utilise la catalyse hétérogène pour chauffer les objets et les personnes, sans réchauffer l’air ambiant. Il émet des ondes infrarouges qui pénètrent dans la matière et la font vibrer, ce qui génère de la chaleur. Le radiant catalytique présente de nombreux avantages par rapport aux autres systèmes de chauffage, tels que l’efficacité, le confort, la rapidité, la précision et l’écologie.

Si vous voulez en savoir plus sur le radiant catalytique et ses applications, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous proposons des solutions sur mesure pour votre radiant catalytique. Nous vous accompagnons dans la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance de votre radiant catalytique. Nous vous garantissons un service de qualité, avec un respect des délais et des normes en vigueur.

Avec Sunkiss Matherm, vous bénéficiez d’un **radiant catalytique** performant, économique et écologique.

Radiant catalytique : le Thermoréacteur au service de l’infrarouge

L

e Thermoréacteur® est un appareil de chauffage de type panneau radiant qui utilise la technique de la combustion catalytique du gaz pour produire un rayonnement infrarouge. Pour produire son énergie, c’est un mélange air gaz qui traverse un tissu catalytique adapté et qui permet d’oxyder le mélange à une température inférieure à celle d’une flamme.
Il en résulte une libération d’énergie qui se développe préférentiellement en surface du panneau par une judicieuse oxygénation spécifique et qui permet d’obtenir un rayonnement infrarouge qui a la particularité d’avoir un spectre très large couvrant toute la gamme des longueurs d’ondes qui sont absorbées par les peintures.
Cette concordance parfaite des spectres d’émission et d’absorption est la cause directe du meilleur séchage et de l’accélération de la polymérisation des revêtements organiques.

Le radiant catalytique, un chauffage sécurisé pour les étuves de cuisson

D

ans les étuves de cuisson sont émises des vapeurs de solvants inflammables et l’un des problèmes essentiels de ce type d’installation reste la sécurité. Or, les Thermoréacteurs® ont la propriété de ne pas enflammer les vapeurs de solvants habituellement utilisés pour l’application des peintures et vernis.
En conséquence, depuis 1973, ces appareils font l’objet d’une dérogation aux arrêtés 405 et 406 de la loi du 19/12/1917 sur les établissements dangereux, insalubres ou incommodes, arrêtés interdisant la présence de flamme et de points chauds dans une enceinte contenant des vapeurs inflammables.
Le Thermoréacteur® oxyde au même titre que le gaz naturel les solvants (hydrocarbures) en contact avec sa surface d’émission. Ainsi un gradient de concentration en solvant s’établit, avec une valeur nulle au contact de la surface du Thermoréacteur®.
En conséquence, dans toute la zone où la température est supérieure à la température d’auto-inflammation, la concentration en solvant se trouve en deçà de la limite inférieure d’inflammation et le phénomène d’inflammation ne se produit pas.
Par contre, dans le cas d’émetteurs infrarouges traditionnels portés à la même température, l’inflammation se produit si la concentration en solvant est supérieure à limite inférieure d’inflammabilité.